Table ronde Réseau culturel

Table ronde ouverte à tous, organisée par les adhérents de Bagnères du réseau De scène en scène.
Leila Brener en sera le modérateur.

Les thèmes abordés seront :
– l’utilité d’un réseau culturel des arts vivants
– son fonctionnement
– les projets attendus d’un réseau

A l’issue de cette rencontre, nous partagerons une auberge espagnole avec ce que chacun aura apporté.

Pour une meilleure organisation, merci de signaler votre intention d’y participer.

Soirée court-métrages 100% local

Eh oui ! Parce qu’à Bagnères, il n’y a pas que le marché et la vie associative et culturelle qui envoient du steak, il y a aussi des cinéastes talentueux qui nous présentent leurs regards sur le monde.

Une programmation éclectique qui vous fera voyager, rigoler, réfléchir et questionner, tout en découvrant des talents bien de chez nous.

En présence des réalisatrices et réalisateurs à l’initiative de cette soirée, qui vous accueillent au Tiers-Lieux en Bigorre (TLB) pour passer un moment convivial et agréable autour de films, de bouffe et de d’un bon verre !

Restez connectés pour plus de détails sur la programmation.

Où : Au TLB (La Cablerie) – ZA Soulé (33 av Général Leclerc) – 65200 Bagnères-de-Bigorre
Quand : Samedi 15 décembre à 19h30
Petite restauration et buvette sur place
Adhésion au TLB obligatoire (5€) + Prix libre mais nécessaire pour la soirée

L’amour et la révolution

Samedi 8 décembre 18h : Soirée avec le collectif de luttes du Haut Adour
Les raisons d’être en colère ne manquent pas, qu’on soit du public ou du privé, jeune ou retraité, chômeur ou salarié. C’est pourquoi nous avons décidé de monter un collectif sur le haut-Adour, au moment de la lutte des cheminots. Nous organiser localement c’est aussi débattre des moyens de riposter en lien avec les luttes en cours, discuter de nos perspectives, sans exclusive ni prévention.
Nous voulons donc être à la fois un cadre d’action et de débat pour tous ceux qui le souhaitent, agir dès maintenant tout en réfléchissant à l’avenir. C’est pourquoi nous t’invitons à venir, à la projection du film « L’amour et la révolution », de Yannis Youllountaï, le 8 décembre à 18 h, au ciné-débat qui se tiendra au tiers-lieu

L’année est bien relancée, sous le signe de la mixité !

Samedi 15 septembre, le Tiers-Lieux en Bigorre a ouvert grand ses portes et plusieurs centaines de personnes sont venues découvrir la diversité des activités au TLB, dans une ambiance conviviale. Des bébés, des grands-mères, de jeunes séniors, des ados, des actifs,… le public des curieux était lui aussi hétéroclite et représentait bien cette mixité intergénérationnelle, sociale et culturelle, si rare aujourd’hui.

Les connexions se tissaient dans tous les sens, les échanges étaient vifs, sous les parasols et au Café des Possibles, qui ne désemplissait pas.

L’équipe du Tiers-Lieux en Bigorre fut ravie de recevoir la visite constructive de plusieurs élus :
Mr Cazabat, maire de Bagnères de Bigorre ;
Mme Dussert – Peydabay, adjointe à la culture et à la vie associative ;
Mme Darrieutort, élue du Conseil Départemental ;
Mr Brune Président de la Communauté de Commune de Haute-Bigorre et
Mr Sempastous, Député des Haute Pyrénées.
L’association Tiers-Lieux en Bigorre semble avoir gagnée une reconnaissance institutionnelle et trouver une place légitime sur le territoire.

Une équipe de clown a coloré l’après-midi, vétue de bleus de travail pour faire un clin d’oeil aux anciens ouvriers de l’usine Soulé. Des lectures avec un Kamishibai accompagnaient des ateliers Nature, tandis que de jeunes enfants découvraient des instruments de musique. Le Cardan continuait à prolonger la vie des voitures, alors que les Brasseurs ont montré un brassin. Les cours de langues ont bien été prisés, qui peuvent être complétés par des conversations en anglais, en espagnol ou en français au café associatif. Une batterie rythmait les visites, des initiations en danse indienne, flamenco, et ateliers souplesse ont pu donner envie de continuer durant l’année ces pratiques.

Et bien plus encore ! Au TLB, en un même lieu mutualisé, vous pouvez :
– réparer votre véhicule au garage solidaire le Cardan
– commander de la bière , avec un bar et une tireuse des Brasseurs de l’Adour,
– installer votre bureau dans l’espace de co-travail ou aménager votre local professionnel,
– suivre des cours de danse indienne, danse contemporaine, de flamenco, de yoga, d’assouplissement, adbos sans risques, gym sénior, théâtre, chants occitans …
– fabriquer un composteur, emprunter de la vaisselle
– prévoir la construction de sa maison en terre – paille
– créer un bijou en papier
– améliorer son anglais, son espagnol, son français
– connaître les plantes sauvages qui poussent dans le bitume au détours d’une histoire contée
– faire de l’éveil musical avec vos enfants
– expérimenter un film d’animation
– créer des poteries à l’atelier de céramique,
– et enfin, savourer un thé bio.

Il reste de la place, aux différents ateliers, et dans les locaux du TLB pour développer votre pratique professionnelle !

« Ces portes-ouvertes, c’était un bel événement, c’était super vivant ! J’ai vraiment ri avec les clowns et la batterie qui rythmait leur déambulation, un bel exemple de mutualisation. ça donne envie de faire des scènes ouvertes où on mixera encore plus de disciplines ! » Corinne, prof de Kalarypayatt.

«Le TLB, pour moi, c’est un lieu ouvert, qui favorise les rencontres, les échanges de savoirs, de compétences, dans une ambiance chaleureuse, bienveillante et solidaire.» Kary, mélangeuse de thé bio.